Pourquoi ai-je envie de sel ?

Vue d’ensemble

Le sel a un goût très addictif. Notre cerveau et notre corps sont conçus pour apprécier le sel parce qu’il est nécessaire à la survie. Au cours de l’histoire de l’humanité, il a été difficile de trouver du sel, de sorte que l’envie de sel était un mécanisme de survie.

Aujourd’hui, cependant, l’on a tendance à manger trop de sel. L’on recommande aux adultes de consommer entre 1 500 et 2 400 milligrammes (mg) de sel par jour. Ce n’est pas plus d’une cuillère à café de sel par jour. Cependant, la plupart des gens en prennent près de 3 400 mg par jour.

L’envie de sel peut être un symptôme d’un problème de santé et pas seulement un désir ardent de collations en milieu d’après-midi. Poursuivez votre lecture pour savoir ce que le sel peut signifier pour votre corps et ce que vous pouvez faire pour en manger moins.

Les causes

Le sel a une mauvaise réputation dans le monde de la nutrition. Trop de sel peut être malsain, voire mortel, mais trop peu de sel peut aussi être dangereux. Le sel est nécessaire à de nombreuses fonctions corporelles, y compris le contrôle des muscles et le maintien de l’équilibre hydrique.

Il se peut que vous ayez envie de sel comme symptôme d’une condition médicale qui nécessite un traitement. C’est pourquoi vous ne devriez jamais ignorer une envie soudaine. Vous trouverez ci-dessous certaines conditions qui peuvent vous donner envie de sel.

1. La déshydratation

Votre corps a besoin de maintenir un certain niveau de liquides pour fonctionner correctement. Si ces niveaux tombent en dessous de ce qui est sain, vous pouvez commencer à avoir envie de sel. C’est la façon dont votre corps vous encourage à boire ou à manger davantage.

D’autres signes de déshydratation en plus de l’envie de sel incluent :

  • une peau froide et moite ;
  • le vertige ;
  • une sensation de soif très intense ;
  • des maux de tête ;
  • une diminution de la production d’urine ;
  • des changements d’humeur et de l’irritabilité ;
  • une accélération du rythme cardiaque ;
  • et des spasmes ou crampes musculaires.

2. Le déséquilibre électrolytique

Les fluides dans votre corps transportent les minéraux vitaux. Ces minéraux aident votre corps à fonctionner correctement. Le sodium, que l’on trouve dans le sel de table ordinaire, est l’un de ces minéraux. Si ces derniers, aussi appelés électrolytes, ne sont pas équilibrés, vous pourriez présenter des symptômes, tels que :

  • la migraine ;
  • des nausées ou des vomissements ;
  • la fatigue ou une perte d’énergie ;
  • de l’irritabilité et des sautes d’humeur ;
  • de l’embrouillement ;
  • et des crises convulsives.

3. La maladie d’Addison

Vos glandes surrénales sont responsables de la production d’hormones essentielles à votre survie. La maladie d’Addison est une maladie rare qui peut diminuer la quantité d’hormones produites par vos glandes surrénales. Les personnes atteintes de cette maladie éprouvent des envies de sel, en plus d’autres symptômes comme :

  • la fatigue chronique ou le manque d’énergie ;
  • une peau pâle et moite ;
  • une hypotension artérielle ;
  • la perte d’appétit ;
  • la perte de poids inexpliquée ;
  • la diarrhée à long terme ou persistante ;
  • des taches foncées sur la peau, en particulier sur le visage ;
  • et des plaies buccales à l’intérieur des joues.

4. Le stress

Les glandes surrénales sont responsables de la libération du cortisol. Cette hormone aide à réguler la tension artérielle et la réponse de votre corps au stress. Les recherches suggèrent que les personnes ayant des niveaux plus élevés de sodium libèrent des niveaux plus faibles de cortisol pendant les périodes de stress. L’envie de sel pourrait être un moyen pour votre corps de faire face à un stress inhabituel.

5. Le syndrome de Bartter

Les personnes atteintes du syndrome de Bartter ne peuvent pas réabsorber le sodium. L’urine évacue tout le sodium qu’elles mangent. Cela signifie qu’ils sont chroniquement pauvres en sodium. Ce groupe de troubles rénaux est présent à la naissance, de sorte que les symptômes apparaissent tôt. Ils peuvent inclure :

  • une faible prise de poids ;
  • une hypotension artérielle ;
  • une faiblesse musculaire ou des crampes ;
  • une envie fréquente d’uriner ;
  • une constipation ;
  • ou des calculs rénaux.

6. La grossesse

Les femmes enceintes ont souvent des vomissements et de la diarrhée comme signes avant-coureurs de la grossesse. Ces deux conditions peuvent facilement mener à la déshydratation. Lorsque vous êtes déshydraté, votre corps a besoin de sel pour vous aider à corriger ce déséquilibre.

7. Le syndrome prémenstruel (SPM)

Plusieurs jours avant le début de vos règles, vous pouvez ressentir un large éventail de symptômes. Il s’agit notamment des sautes d’humeur, de la perte de sommeil, et même des envies de manger. Pour certaines femmes, ces envies peuvent être intenses. Vous pourriez avoir envie d’aliments salés ou sucrés. Ce ne sont pas toutes les femmes qui présentent des symptômes du SPM.

Demander de l’aide

Si vous ressentez un besoin inhabituel de sel, surveillez les autres signes et symptômes. Ces symptômes additionnels pourraient indiquer que vous avez affaire à plus qu’un simple goût pour le maïs soufflé et les croustilles de pommes de terre. Au lieu de cela, il se peut que vous montriez des signes d’une autre maladie, peut-être grave.

Si vous ressentez une envie de sel et commencez à montrer des signes de déshydratation, consultez un médecin d’urgence. Si la déshydratation est grave et si on ne la traite pas immédiatement, elle peut entraîner de graves complications. Il s’agit notamment de crises convulsives et peut-être même de décès.

Le diagnostic

Pour établir un diagnostic, il faut comprendre les autres symptômes que vous ressentez. Pour préparer votre rendez-vous chez le médecin, tenez un journal des symptômes. Notez tout ce que vous vivez qui ne correspond pas à la norme pour vous et votre corps. Aucun symptôme n’est trop petit.

Lorsque vous discutez avec votre médecin, présentez ce journal. Le fait d’avoir ce dossier peut aider votre médecin à établir un diagnostic précis. Il peut également les aider à préciser les types de tests qu’ils aimeraient commander pour établir un diagnostic.

Il se peut que votre médecin vous prescrive des analyses sanguines pour mesurer votre taux d’électrolytes. Si les analyses sanguines ne révèlent aucune anomalie, d’autres analyses sanguines peuvent aider à éliminer ou à identifier d’autres causes possibles. Par exemple, un test sanguin peut rechercher des anticorps dans votre sang qui indiquent que vous avez la maladie d’Addison.

Les perspectives

Il n’est pas inhabituel d’avoir envie de chips ou de maïs soufflé de temps à autre, mais, si vous êtes constamment à la recherche de sel, il se peut que vous ayez un symptôme d’un problème plus grave. Prenez rendez-vous pour discuter de vos symptômes avec votre médecin. Bien que l’envie de sel ne soit rien de grave, elle pourrait aussi être le premier signe d’un problème qui nécessite des soins médicaux.

Conseils pour réduire la consommation de sel

Le sel est partout et en tout. En fait, on estime que 77 % de votre consommation quotidienne de sel provient d’aliments transformés et de plats de restaurant.

Les aliments pratiques comme le pain, les sauces, les céréales et les légumes en conserve contiennent inutilement du sodium. Un seul repas rapide peut contenir plus d’une journée de sodium. Si vous ne prenez pas de salière, il se peut que vous preniez beaucoup plus de sel que vous ne le pensez.

Si vous cherchez à réduire votre consommation de sel sans en perdre la saveur, essayez ces quatre ingrédients :

1. Le poivre noir

Échangez votre salière contre un moulin à poivre. Le poivre noir fraîchement moulu est plus piquant et savoureux que le poivre prémoulu. Cela peut compenser le manque de saveur que vous ressentez sans sel.

2. L’ail

L’ail rôti ou frais donne une grande saveur aux aliments, qu’il s’agisse de légumes ou de vinaigrettes. La cuisson de l’ail rend la saveur moins puissante si l’haleine d’ail vous préoccupe.

3. Les vinaigres

Le meilleur ami du cuisinier à faible teneur en sodium est un vaste assortiment de vinaigres, notamment :

  • le vinaigre de vin rouge ;
  • le vinaigre de vin de riz ;
  • le vinaigre de cidre de pomme ;
  • vinaigre balsamique ;
  • et les vinaigres aromatisés.

Le vinaigre peut imiter le profil de saveur du sodium tout en ne fournissant pas un seul milligramme de sel à vos plats.

4. Les agrumes

Comme le vinaigre, la saveur acidulée du citron, de la lime et de l’orange peut faire croire à votre langue que vous mangez des aliments salés alors que vous ne le faites pas. Un soupçon d’agrumes sur du poulet ou du poisson est délicieux, même sans sel.

Avatar

Written by