L’embonpoint double les risques d’avoir un AVC

De nouvelles recherches montrent qu’être en surpoids double les risques d’avoir un accident vasculaire cérébral. En plus d’augmenter votre risque d’AVC, l’embonpoint augmente le risque d’avoir un AVC à un plus jeune âge.

Qu’est-ce que l’embonpoint ?

Votre poids idéal peut être calculé à l’aide d’une formule qui détermine l’indice de masse corporelle (IMC). De ce fait, vous pouvez calculer vous-même votre indice de masse corporelle en divisant votre poids actuel (en kg) par votre taille en mètre carré pour obtenir un nombre qui se situe habituellement entre 14 et 40. Vous pouvez faire le calcul vous-même ou vous pouvez utiliser une calculatrice pour calculer votre IMC.

Ce nombre est utile pour déterminer si votre poids est un poids santé, si vous souffrez d’insuffisance pondérale, si vous avez un excès de poids ou si vous êtes obèse.

Un IMC compris entre 25 et 30 se traduit donc comme un surpoids, tandis qu’un IMC supérieur à 30 constitue une obésité.

Les études scientifiques qui déterminent la relation entre l’AVC et le poids utilisent généralement l’IMC comme mesure pour déterminer si les participants ont un poids santé ou malsain.

Le lien entre l’embonpoint et l’AVC

Une vaste étude danoise publiée dans JAMA Neurology a évalué plus de 71 000 patients, dont plus de 5 500 ont subi un AVC mortel. Après avoir évalué l’IMC de ceux qui ont subi un AVC, les auteurs ont constaté que « l’AVC est survenu à un âge beaucoup plus précoce chez les patients ayant un IMC élevé ».

Une autre recherche a spécifiquement évalué des volontaires en bonne santé et les a comparés à des participants à l’étude chez qui on avait diagnostiqué une maladie définie comme le syndrome métabolique. La plupart des personnes atteintes du syndrome métabolique ne savent même pas qu’elles en sont atteintes. Le syndrome métabolique est une maladie qui se développe chez les personnes en surpoids, mais pas nécessairement obèses. Le gain de poids caractéristique du syndrome métabolique est associé à une élévation modérée de la glycémie à jeun, de l’hypertension artérielle et des taux élevés de gras et de cholestérol. Les chercheurs ont alors constaté que les participants chez qui on a diagnostiqué un syndrome métabolique présentaient un taux d’accidents vasculaires cérébraux deux fois plus élevé sur une période de 10 ans que dans la population générale d’âge comparable.

Pourquoi l’embonpoint cause-t-il un AVC ?

Les scientifiques médicaux ont découvert que l’embonpoint entraîne l’hypertension, qui est effectivement l’une des principales causes d’AVC. Un autre effet de l’embonpoint est que le métabolisme du corps change d’une manière qui entraîne un excès de lipides circulants, un taux de cholestérol élevé et une glycémie élevée. Ce qui, avec le temps, endommage les vaisseaux sanguins du cerveau et du cœur et entraîne la formation de caillots de sang dans le cœur et le cerveau.

Il existe toutefois d’autres liens inexpliqués entre l’obésité, le surpoids et les accidents vasculaires cérébraux qui sont indépendants du diabète, de l’hypertension, d’un taux élevé de triglycérides et de cholestérol que l’on associe souvent au surpoids.

Ainsi, pour réduire votre risque d’AVC, il est primordial d’essayer de perdre du poids si votre IMC est supérieur à la normale.

Que pouvez-vous faire ?

L’une des conclusions constantes de la recherche sur la prévention des accidents vasculaires cérébraux est que les dommages causés par la plupart des facteurs de risque connus, comme l’obésité, sont en fait réversibles. Cela signifie que si vous êtes en surpoids, perdre du poids pour essayer d’atteindre votre poids idéal peut inverser les effets négatifs de ces kilos en trop.

La perte de poids est l’un des changements de mode de vie les plus difficiles.

L’exercice est l’une des pierres angulaires de la perte de poids. Une alimentation saine est l’un des moyens les plus efficaces de perdre du poids. Une alimentation riche en antioxydants et en aliments comme les noix et le poisson peut vous aider à perdre du poids et à réduire votre risque d’AVC.

Avatar

Written by